Les différentes épreuves L'épreuve de fermeté au coup de feu: Cette épreuve est exigée préalablement à toute autre épreuve de travail, elle à lieu une fois pour toutes, La réussite est constatée par l'apposition, sur le pedigree, d'un cachet contre signé par un seul juge. L'épreuve n'est en somme pas une épreuve de travail mais consiste simplement à constater que le chien n'est pas peureux. D'ailleurs, elle n'ouvre pas la classe travail en exposition. L'épreuve de menée à voix sur lièvre: Objet: Selon le règlement : « l'épreuve de menée à voix sur lièvre est une épreuve destinée à mettre en évidence et à déceler une qualité naturelle du teckel : crier sur une voix légère sans avoir vu l'animal de chasse. C'est une qualité naturelle qui ne s'acquiert pas par dressage. Sa mise en évidence est donc très importante pour l'élevage. A ce double titre, utilisation et sélection, c'est une épreuve fondamentale ». Conditions d'examens: L'épreuve a lieu sur lièvre, animal à voix légère en plaine, de manière à contrôler l'aptitude à crier sur la voie, certes, mais également par le fait que le trajet du lièvre peut être observé, ma sureté sur la voie, et la volonté dans le maintien de la voie,. Le lièvre doit être levé hors de la vue du chien. Déroulement de l'épreuve: Les juges et leurs aides forment une ligne de rabat qui bat le terrain. Les conducteurs de chiens suivent à une certaine distance. Les chiens sont réparties selon un tirage au sort. Dès que le lièvre est levé, le conducteur et son chien , sur appel du juge le plus proche, se portent rapidement près du gîte. Dès que le chien a empaumé la voie, il doit la suivre en criant d'une voie bien cadencée. L'épreuve au terrier artificiel Objet: Selon le règlement de la Société centrale canine : « L'épreuve au terrer artificiel a pour but de constater l'aptitude de mordant, de persévérance, de passion et une voix sonore et audible dans les conditions de la chasse sous terre ». Déroulement de l'épreuve: Le renard est introduit par l'entrée du terrier et bloqué à la première maire après l'entrée. Cette mise en place doit se faire hors de la vue du chien. Exceptées les 3 grilles qui bloquent le renard dans la maire N°1 et les grills des acculs s'opposant a l'évasion du renard, toutes les grilles sont enlevées. Le chien est conduit à l'entrée, il doit se poster à la grille e aboyer le renard. Les encouragements éventuels de son conducteurs ne peuvent se faire qu'a l'entrée. Les encouragements répétés, si le chien hésite où s'il se tait à la grille diminuent la note de passion, dans un tel cas le premier prix ne pourra être attribué en cas de prise. Si, au bout de 10 minutes, le chien ne donne pas de voix à la grille, il est éliminé de l'épreuve. Lorsque le chien donne de la voix à la grille de façon cadencée, un des juges ouvre la grille derrière le renard, grille donnant accès à la galerie comportant le passage réduit; la descente et la remontée. Le travail commence, et les trente minutes de sa durée maximale sont décomptée, a partir du moment de l'enlèvement de la grille qui donne passage au chien. Avant d'enlever cette grille les juges s'assurent que le renard ait passé la descente et la montée. La grille de la galerie de contournement n'est enlevée qu'après le passage , également obligatoire, du chien de la descente et la montée. La totalité du « huit » étant ainsi libérée, les juges peuvent apprécier la passion et la persévérance du chien. Après six à dix minutes de poursuite, selon les conditions météorologiques, les juges réduisent le circuit. Il est évident que cette durée de poursuite doit être la même pour tous les chiens. Le circuit raccourci sera, de préférence, la boucle supérieure du « huit , celle qui ne comporte pas la descente et la montée. Mais cette condition n'est pas obligatoire. Après deux à qutre minutes de nouvelle poursuite les juges créent l'accul artificiel. Autant que faire se peut, l'accul artificiel devra être créé pour tous les chiens dans la même maire et sous les mêmes conditions. Dès l'instant où le chien a fait une prise, tenue au moins dix secondes, le travail est terminé. Les juges doivent absolument s'assurer de la qualité de la prise et la préciser dans leurs notes. L'heure de début et de fin du travail sont inscrites sur le bulletin de notes. Si au bout de 30 minutes de travail, il n'y a pas eu prise, une grille est placée entre le chien et le renard, et le chien est immédiatement récupéré par le conducteur. Les prisent de patte, queue et flanc ne sont pas admises.
GalerieCopyright (c) 2008. L'Elevage du Hirzklee
News Nos retraités Cheyenne Chloé Fany H'Enzo Elsa Contact Nos chiots La chasse Les aptitudes au travail Les différentes épreuves Les sigles de travail Le terrier artificiel La recherche au sang Conclusion Nos femelles Heasy Lexy Little Lou Maya Accueil Nos mâles Anko Oscar Icar (Poils longs) Hommage Vénus Chadow Douchka Histoire